Activités parlementaires /Guillaume SORO reçoit le nouveau président de l’UPA et son prédécesseur


Activités parlementaires /Guillaume SORO reçoit le nouveau président de l’UPA et son prédécesseur

publié le Mardi 27 Novembre 2018 à 18:27:18

Le Président de l’Assemblée nationale, SEM Guillaume Kigbafori SORO, a reçu, ce lundi 26 novembre 2018, au palais de l’institution parlementaire ivoirienne, ses homologues du Burkina Faso SEM Alassane Sakandé, nouveau président de l’Union Parlementaire africaine (UPA), et son prédécesseur le Chef du parlement de la Guinée-Bissau, SEM Cipriano Cassama.

Cette visite de courtoisie des deux présidents d’institution à leur homologue ivoirien intervient en marge de la cérémonie de passation de charges tenue ce jour, qui transfère désormais la destinée de la Présidence du Comité exécutif de l’UPA dans les mains de SEM Alassane Sakandé en remplacement de SEM Cipriano Cassama.

Au terme de longues heures d’échanges, le Président Guillaume SORO et ses visiteurs ont bien voulu apporter des éclairages sur les sujets abordés devant la presse. Prenant la parole en premier, le Chef du parlement ivoirien a d’abord situé le contexte de la visite de ses homologues dont il s’est dit très heureux de recevoir. Ensuite, il a mis en avant le rôle essentiel de l’Union parlementaire africaine, avant de souligner également le rôle essentiel que joue la Côte d’Ivoire dans l’intégration sous-régionale :  

« Il m’est apparu important de rappeler aussi bien au Président de l’Assemblée nationale Sakandé et au Président de l’Assemblée nationale de Guinée-Bissau Cipriano, que la Côte d’Ivoire est une terre d’hospitalité, la Côte d’Ivoire a vocation à jouer un rôle important dans l’intégration sous-régionale », a indiqué Guillaume Kigbafori SORO pour qui, naturellement l’UPA a cette vocation. Par ailleurs le Chef du parlement ivoirien n’a pas omis de mettre en lumière les liens séculiers entre la Côte d’Ivoire et le Burkina-Faso :

«…En ce qui concerne le Burkina Faso, j’ai indiqué au Président Sakandé que nos deux peuples sont liés par une longue histoire. Nous sommes liés et par la géographie et par l’histoire. Et qu’au-delà des aléas conjoncturels nous avons ensemble la responsabilité commune de faire en sorte que nos relations se consolident », a-t-il mentionné.

Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, tout en se félicitant pour le passage de flambeau qui consolide selon lui l’union au sein de l’UPA, mais à l’en croire, cette rencontre a été pour lui, l’opportunité d’adresser une mention spéciale au Président sortant de l’UPA, SEM Cipriano de la Guinée-Bissau :

« Quant à notre ami et frère le Président Cipriano, cela a été l’occasion pour moi de le remercier et lui traduire notre reconnaissance pour le travail hautement apprécié qu’il a accompli à la tête de l’Union parlementaire. Surtout son humilité et son entregent qui a permis de garder l’unité au sein de l’Union parlementaire. Il n’a pas hésité à sillonner les différentes capitales pour continuer à porter haut le flambeau de l’UPA », a témoigné Guillaume Kigbafori SORO.

A sa suite c’est l’ancien président de l’UPA qui a estimé utile de rappeler le soutien inestimable du chef du parlement ivoirien à ses côtés lors de son mandat : « Après avoir examiné avec son Excellence, le Président SORO Guillaume, nous avons surtout remercié et félicité le Président SORO Guillaume pour tous les efforts déployés en faveur de la démocratie, la paix sur le continent et le développement de la diplomatie parlementaire. Le Président Guillaume est un grand diplomate parlementaire. Aussi, comme vous le savez, je rappelle à vous tous, messieurs les journalistes que ses efforts sont reconnus au plan international, ce qui lui vaut d’être vice-président de l’Assemblée parlementaire de la francophonie reconnu par les Nations unies et reconnu par les autres les autres pays du concert des nations et aussi pour le conseil de sécurité des nations unies », a témoigné SEM Cipriano.

Pour sa part, le nouveau président de l’UPA a indiqué avoir déroulé avec le Chef du parlement ivoirien ses projets afin de bénéficier de son ancienneté dans la chose parlementaire : « Avec lui, nous avons échangé de notre programme, de nos ambitions à la tête de cette institution. Nous avons évoqué ce que nous avons déjà dit à Abuja, ce que nous comptons mener durant cette année. Naturellement en tant que Président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire et pays hôte de l’UPA, nous avons estimé venir lui parler de nos ambitions et éventuellement demander son accompagnement afin que nous puissions mener à bien notre mandat. Naturellement nous avons bénéficié de  conseils et accompagné également l’UPA comme il l’a fait lorsque mon cher frère et homologue Cipriano Cassama était à la tête de l’institution ». A-t-il rappelé.

Idrissa MAIGA




A la une

agenda du président

+

EDITO

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR