Parti unifié RHDP / Dialoguer et toujours dialoguer : l'appel du Président Soro entendu par le Chef de l'Etat


Parti unifié RHDP / Dialoguer et toujours dialoguer : l'appel du Président Soro entendu par le Chef de l'Etat

publié le Mardi 17 Juillet 2018 à 13:52:46

Au cours de son discours, ce lundi 16 juillet  2018 à l'occasion de l'Assemblée générale constitutive du Parti unifié RHDP, le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara,  a invité son aîné, le Président Henri Konan Bédié, Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) absent avec ses partisans,  à cette Assemblée générale constitutive, à poursuivre le dialogue et les  négociations pour la mise en place définitive du Parti unifié RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), dont il a posé les jalons ce lundi.

« A mon aîné Henri Konan Bédié et à ceux du PDCI qui ont décidé de se donner encore un temps de réflexion, je veux leur adresser un message de dialogue et de rassemblement. J’insiste pour dire que nous devons rester ensemble, nous ne devons pas nous quitter », a déclaré le Président de la République, ce lundi 16 juillet 2018. Toute décision ou démarche qui satisfait le ‘’doyen du dialogue et de la négociation’’ en Côte d’Ivoire, le Président de l'Assemblée nationale, M Guillaume Kigbafori Soro. Qui depuis son séjour Canadien, a lancé vendredi dernier cet appel : « Je demande au Président de la République de ne pas rompre le dialogue avec le Président Bédié ».

En le disant,  le Président Guillaume Soro s’est donné pour raison et pour motivation le temps nécessaire au dialogue et à la négociation : «en ce qui me concerne, l’histoire du parti unifié, RHDP et tout ça, personne ne peut être contre l’union mais en même temps, il faut prendre le temps de discuter. J’ai dit le dialogue, le dialogue et le dialogue. Et il ne faut laisser personne sur le bord du chemin. » Avait t-il insisté devant la diaspora ivoirienne au Canada.

Au demeurant, cet appel au dialogue de Guillaume Soro a vraisemblablement été entendu par le Président Alassane Ouattara qui a tenu à indiquer avec un brin d'humour, toujours dans son discours, qu’après treize ans ‘’de vie commune'' au sein du ’’mariage PDCI-RDR'', qui a d'ailleurs porté beaucoup de fruits, parce qu’élu en 2010 et réélu en 2015 grâce à ce tandem, le divorce ne saurait être acceptable. Pour le Chef de l'Etat, il n’est pas acceptable que le PDCI ne fasse pas partie du Parti unifié RHDP après avoir signé l’accord politique créant le statut du cette formation. 

Rappelons que c’est à l’issue d’un Bureau politique que le PDCI a décidé en juin dernier de se prononcer sur la question du Parti Unifié RHDP au cours de son prochain congrès prévu après la présidentielle de 2020.

Le Président Alassane Ouattara a  aussi exprimé sa volonté d'œuvrer avec le Président Bédié, ensemble, main dans la main, afin de transférer en 2020 le pouvoir à une nouvelle génération, générant ainsi une grande clameur suivie d’un standing ovation dans la Salle des Fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, qui abritait l’événement. Le Président Guillaume Soro avait confié à ses concitoyens vivant au Canada que le Président de la République réservait de grandes surprises aux Ivoiriens dans son adresse du 06 juillet prochain à l'occasion de la fête nationale de notre pays. Cette volonté exprimée de passer le flambeau à la prochaine génération en 2020 est peut-être un avant-goût  de ce message attendu. 

Pour sa part, c'est avec beaucoup de satisfaction et de fierté que le Président de l’Assemblée nationale, M. Guillaume Kigbafori Soro rentrera au pays avec le sentiment qu'il a été écouté et entendu par le Chef de l'Etat, SEM. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire.

 

Konan Louis




A la une

agenda du président

+

EDITO

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR