Kokomian S/P Koun-Fao / Député Yao Soumaïla : « Aucun sacrifice ne sera de trop pour moi pour aider Soro Guillaume à être Président de la République »


Kokomian S/P Koun-Fao / Député Yao Soumaïla : « Aucun sacrifice ne sera de trop pour moi pour aider Soro Guillaume à être Président de la République »

publié le Mardi 04 Septembre 2018 à 18:04:05

 

 

« Je pense qu’il est temps quand même que le Président Soro Guillaume se décide à être candidat en 2020 et qu’il compte sur nous, sur le peuple ivoirien. »

A la fin de la cérémonie des festivités de fin d’année qu’a organisées la Mutuelle Adjoma, la mutuelle de développement socio-économique et culturel de Kokomian ce samedi 1er Septembre 2018, l’honorable Yao Soumaïla, député de Kokomian, Tankessé et Tienkoikro, a bien voulu, dans cet entretien, nous confier ses sentiments .

 

De larges extraits de cette interview :

Qui est Yao Soumaïla à l’Etat civil et au plan politique ?

Yao Soumaïla, c’est le député de Tankessé, Tienkoikro et Kokomian, je suis né 1972. C’est ce que je peux dire pour l’état civil, et depuis 2011, je suis député pour le compte du RDR.

Vous êtes aujourd’hui à Kokomian. Dans quel cadre vous accompagnez le député Fofana Bassatigui dans votre région de Kokomian, là où nous nous trouvons aujourd’hui ?

Oui, le député Bassatigui est là pour représenter Son Excellence Monsieur Guillaume Kigbafori Soro, notre patron à nous tous, notre idole, le leader générationnel. Là, il a été sollicité pour une cérémonie communautaire culturelle, ici. Il était bon, en tant que député de la localité, qu’on puisse œuvrer pour que cette cérémonie soit une réussite. C’est pour cela que le Président a dépêché l’honorable Bassatigui Fofana pour le représenter. C’est donc dans ce cadre que nous sommes là ce matin.

Que pensez – vous du message de Paix, de Pardon et de Réconciliation du PAN Guillaume Soro traduit aux populations de Kokomian par le député Fofana Bassatigui ?

Il ne s’agit pas d’un message pour la population de Kokomian seulement, le Président de l’Assemblée nationale a fait du Pardon et la Réconciliation nationale son credo, et tout le monde sait au plan national comme au plan international qu’il a été l’un des premiers sinon le premier à prôner franchement la Réconciliation entre les Ivoiriens. Et donc, il n’y a rien de nouveau quand le député Bassatigui parle de Pardon et de Réconciliation au nom du Président Guillaume Soro.

Ici à Kokomian, cela rentre dans la ligne droite du message du Président Guillaume Soro qu’il donne continuellement. Et nous adhérons pleinement à cette politique. Il n’y a que cette voie pour réunir tous les fils de Côte d’Ivoire. Nous parlons d’émergence, mais que serait une émergence sans les fils et filles réconciliés, sans le pays réconcilié ? Cela n’a aucun sens. C’est pour cela que nous nous battons matin, midi et soir pour prôner ce message-là, pour prôner le Pardon et la Réconciliation entre nous.

Une question en dehors de la cérémonie d’aujourd’hui. Honorable Yao Soumaïla, peut-on savoir comment se déroule la pré-campagne pour les municipales et les régionales dans votre département de Koun-Fao ?

Il faut reconnaitre quand même que je suis député du RDR, secrétaire  départemental du RDR à Koun-Fao. Très tôt, j’ai fait une déclaration pour exprimer mon désaccord avec le parti unifié. Et mon parti a soutenu pratiquement tous les candidats du parti unifié. Et donc, moi je ne me sens pas du tout concerné par cette campagne qui arrive et surtout par tout ce qui concerne le parti unifié. Je n’attends rien de quelqu’un et je pense quand même que la Côte d’Ivoire aurait gagné autrement. Donc, dans la mesure où le RDR n’a pas de candidat, je suis tranquille. Je verrai quand même parmi les candidats comme ils sont tous fils du Zanzan, de Koun-Fao et du Gontougo … je verrai le moment venu les candidats potentiels que je peux soutenir. Mais pour le moment, je n’ai pas de candidat parce que le RDR, le parti auquel j’appartiens n’a pas de candidat.

Un mot à l’endroit du Président Guillaume Kigbafori Soro qui a bien voulu associer son nom pour la réussite de cette fête de la Solidarité et du Développement à Kokomian ?

C’est dommage qu’il ne soit pas présent. Il aurait compris que vraiment son message porte ses fruits sur le terrain. Vous avez vu la mobilisation. Hier, il y a eu une autre mobilisation dans une autre localité de ma circonscription où il y a eu la présence de deux ministres (Ndlr : Les ministres Aka Aouélé et Kobenan Adjoumani qui étaient à Tienkoikro). Nous avons tous assisté à la même chose. Quand on compare les deux cérémonies, il n’y a pas match. Rien que l’image, le nom de Guillaume Soro collé à cette cérémonie… Les gens savaient d’avance que lui-même n’allait pas être là, mais ils voulaient seulement écouter quel est le message qu’il a laissé à ses envoyés. C’est ce que les gens voulaient entendre.

Mais à l’applaudimètre, vous avez compris ce qui se passait. Donc je pense qu’il est temps quand même que le Président Soro Guillaume se décide à être candidat en 2020 et qu’il compte sur nous, sur le peuple ivoirien. Je vais vous faire une confidence, le village de Kokomian, on connait son histoire. Je sais quand même que notre grand-frère Augustin Komoé, c’est l’un des proches collaborateurs du Président Gbagbo, quoi de plus normal que les populations de Kokomian adhèrent à la politique du Président Gbagbo ? Aujourd’hui, on ne parle plus de tout cela, les gens ne font que parler du Président Soro Guillaume. Et les parents me l’ont confié. Ils disent qu’en 2020, ils demandent à Soro Guillaume d’être leur candidat. Et le moment venu, nous aurons une autre occasion pour l’exprimer à Koun-Fao. Le moment venu, nous allons l’inviter et nous allons l’amener de gré ou de force à Koun-Fao pour que nos parents puissent le lui dire en face.

Rien que la cérémonie de ce matin… j’étais déjà convaincu mais là encore, ma joie est encore plus grande ce matin parce que ce que j’ai vu à Kokomian, je suis vraiment ravi. On encourage le Président à persévérer sur cette lancée, prôner la Réconciliation pour qu’on retrouve la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny. Parce que vraiment, ce que nous vivons ces temps-ci, c’est dommage pour nous. Nous avons la chance d’avoir quelqu’un comme Soro Guillaume, Président de l’Assemblée nationale, aucun sacrifice ne sera de trop pour moi pour aider Soro Guillaume à être Président de la République si ça n’engageait que moi tout seul.

 

Propos recueillis et retranscrits par Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

Quand Guillaume Soro parlera…

Quand Guillaume Soro parlera…




TRIBUNE INTERNATIONALE

Chine- Afrique : Que signifie le terme Modèle ?

Chine- Afrique : Que signifie le terme Modèle ?