Guillaume SORO au nouveau Président de l’UPA : «  Nous sommes disposés à l’accompagner dans sa mission »


Guillaume SORO au nouveau Président de l’UPA : «  Nous sommes disposés à l’accompagner dans sa mission »

publié le Mardi 27 Novembre 2018 à 12:28:25

A  la suite de la cérémonie de passation de charges qui lui a conférée désormais les reines de l’Union Parlementaire africaine (UPA),  le Président de de l’Assemblée nationale du Burkina Faso M. Balla Sakandé est venu rendre les civilités au Président de l’Assemblée ivoirienne Guillaume Kigbafori SORO avec à ses côtés celui qu’il succède, SEM Cipriano Cassama, Chef du parlement de la Guinée Bissau. C’était ce lundi 26 novembre 2018 au palais de l’Assemblée nationale. Le premier responsable de la représentation nationale ivoirienne a réitéré sa ferme volonté de soutenir le nouveau président dans ses nouvelles fonctions à la tête de l’Union ».

Large extrait du message de Guillaume SORO :

« Mesdames et messieurs les journalistes, tout d’abord je suis très heureux de recevoir mes  homologues du Burkina Faso et de la Guinée Bissau. Naturellement au nom de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, j’ai d’abord adressé des mots de bienvenue à mes homologues amis et frères, Je leur ai souhaité Akwaba en terre ivoirienne.

Il m’est apparu important de rappeler aussi bien au Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso Sakandé et au Président de l’Assemblée nationale de Guinée Bissau Sipriano, que la Côte d’Ivoire est une terre d’hospitalité, la Côte d’Ivoire a vocation à jouer un rôle important dans l’intégration sous-régionale.

Naturellement, l’UPA a heureusement cette vocation.  Notamment en ce qui concerne le Burkina Faso, j’ai indiqué au Président Sakandé que nos deux peuples sont liés par une longue histoire. Nous sommes liés et par la géographie et par l’histoire. Et qu’au-delà des aléas conjoncturels nous avions ensemble la responsabilité commune de faire en sorte que nos relations se consolident.

C’est pourquoi, je suis très heureux que pour la première fois, il vienne solennellement et officiellement à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. J’ai profité de l’occasion, maintenant qu’il est le nouveau Président de l’Union parlementaire, pour lui dire que nous sommes totalement disposés à l’accompagner dans sa mission.

Je profite pour lui adresser une invitation officielle à venir visiter l’Assemblée nationale et s’adresser aux députés ivoiriens pour l’entendre sur les perspectives au niveau des relations que nous devons tisser, mais également sur les perspectives de l’UPA.

Quant à notre ami et frère le Président Cipriano, cela a été l’occasion pour moi de le remercier et lui traduire notre reconnaissance pour le travail hautement apprécié qu’il a accompli à la tête de l’union parlementaire. Surtout son humilité et son engent qui a permis de garder l’unité au sein de l’Union parlementaire. Il n’a pas hésité à sillonner les différentes capitales pour continuer à porter haut le flambeau de l’UPA.

Je m’en vais conclure sur ces mots de remerciements et de gratitude à mes deux collègues. Vous avez vu que nous nous avons eu de longs entretiens, c’est parce qu’il  y avait longtemps qu’on ne s’était pas revu, donc il fallait faire le point de tout ce temps avec eux… je vous remercie ».

Propos recueillis et retranscrits par Idrissa MAIGA




A la une

agenda du président

+

EDITO

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR