Guillaume Soro à Soul To Soul : « Que la prison le transforme et le rende bon »


Guillaume Soro à Soul To Soul : « Que la prison le transforme et le rende bon »

publié le Vendredi 11 Mai 2018 à 16:42:48

A l’occasion de son 46e anniversaire de naissance le 8 mai dernier, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a adressé un message à l’endroit de son directeur de protocole, Koné Kamaraté Souleymane connu sous le pseudonyme de Soul To Soul, incarcéré à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). L’invitant à faire corps avec l’esprit du pardon et de la réconciliation s’il recouvrait la liberté.

Conscient des effets pervers et induits que la prison pourrait avoir sur M. Kamaraté et des circonstances de son arrestation, Guillaume Soro souhaite que les vertus qui sont en lui soient davantage renforcées. « La seule chose que je souhaite pour Soul, que la prison le transforme et le rende bon. Il ne faut pas sortir de la prison aigri et revanchard. Il faut qu’il sorte de cette prison en homme bon », a-t-il souhaité.

En effet, c’est suite aux mutineries de militaires en Côte d’Ivoire en mai 2017, qu’une cache d’armes aurait été découverte au domicile de M. Kamaraté à Bouaké. Il est arrêté le 9 octobre de la même année puis incarcéré à la MACA.

Membre du pré carré fidèle au Président Soro, la vie de Soul To Soul se confond à l’odyssée de son patron depuis l’époque de la lutte syndicale à la FESCI jusqu’aujourd’hui. Il compte parmi les rescapés de l’attaque contre le Fokker 100 le 29 juin 2007 du Premier ministre Soro à l’époque à Bouaké et du complot de la RTI à Abidjan qui a vu le lynchage manqué de Guillaume Soro par des ‘’Jeunes patriotes’’ le 27 juin 2003.

Pour cet attachement indéfectible à sa personne, le Président de l’Assemblée nationale l’invite à faire autant que lui, c’est-à-dire pardonner aux bourreaux. « Ceux qui m’ont mis en prison sont là ici en Côte d’Ivoire. J’ai été Premier ministre ici en Côte d’Ivoire mais je n’ai pas cherché à me venger. D’ailleurs je suis devenu ami avec ceux qui m’ont mis en prison », conseille-t-il.

Effacé et discret, Soul To Soul a toujours voulu évoluer dans l’ombre de son patron. Appréciant cette qualité de l’homme, Guillaume Soro révèlera le jeudi 30 juin 2016 lors de la Cérémonie de couronnement de chefs traditionnels à Diéviessou-Fari (Béoumi) : « Certains de mes amis et collaborateurs ont été nommés ministres. Soul aurait pu être ministre. Quand j’étais Premier ministre, j’avais écrit son nom sur la liste de mes propositions de ministres et il m’a dit qu’il ne voulait pas être ministre, qu’il voulait rester à côté de moi (…) Soul To Soul pouvait légitimement prétendre être  ministre ».

BAMBA Soualo

 




A la une

agenda du président

+

EDITO

Alassane, le RDR et le PDCI-RDA: la dure réalité du pouvoir

Alassane, le RDR et le PDCI-RDA: la dure réalité du pouvoir




TRIBUNE INTERNATIONALE

Réflexions sur les inondations catastrophiques en Afrique : de l’émotion superstitieuse à la raison écologique (

Réflexions sur les inondations catastrophiques en Afrique : de l’émotion superstitieuse à la raison écologique (