Festivités annuelles à Kokomian / Le Représentant de Guillaume Soro, l’honorable Fofana Bassatigui, donne ses sentiments


Festivités annuelles à Kokomian / Le Représentant de Guillaume Soro, l’honorable Fofana Bassatigui, donne ses sentiments

publié le Mercredi 05 Septembre 2018 à 14:09:18

Le député Fofana Bassatigui, député des circonscriptions de Bassawa, Satama-Sokoua et Satama-Sokoro dans le département de Dabakala, a représenté ce samedi 1er septembre 2018, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM Soro Kigbafori Guillaume, Haut Patron des Journées de solidarité et de développement organisées par la Mutuelle Adjoma dans la sous-préfecture de Kokomian dans le département de Koun-Fao. Il avait à ses côtés son ami et collègue le député Yao Soumaïla des sous-préfectures de Tankessé, Tienkoikro et Kokomian. A la fin de la cérémonie, l’honorable Fofana Bassatigui a bien voulu partager ses sentiments.

 

 

Ci-dessous de larges extraits de cette interview :

 

Question : Bonjour Monsieur le député, Peut-on savoir dans quel cadre vous vous retrouvez ici dans le département de Koun-Fao précisément à Kokomian loin de votre base car vous êtes député, je crois bien, de Bassawa, Satama-sokoura et Satama-Sokoro ?

Député Fofana Bassatigui : Le Président de l’Assemblée nationale, SEM. Soro Kigbafori Guillaume, a été sollicité par la Mutuelle Adjoma de Kokomian pour être le grand patron de leurs activités aujourd’hui. C’est dans ce cadre que nous sommes venus pour le représenter. Nous sommes donc ici exclusivement dans ce cadre-là.

Êtes–vous satisfait de l’accueil qui vous a été réservé ?

Totalement satisfait, parce que toute la population est sortie. Le fait de savoir que c’est le Président Guillaume Soro qui est le patron de la cérémonie, cela a permis à toute la population de se mobiliser autour de l’évènement. Nous repartons satisfaits. Les messages évidemment qui ont été véhiculés au cours de cette cérémonie nous satisfont.

En tant qu’émissaire du Président Guillaume Soro, quel est le message qu’il vous a demandé de transmettre aux populations de Kokomian et en général aux populations du département de Koun-Fao ?

C’est toujours le message de Paix, de Réconciliation entre Ivoiriens. C’est vrai que par le passé, la Côte d’Ivoire a vécu des moments difficiles mais nous n’allons pas bloquer l’avancée de ce pays dans son élan de développement pour ces incompréhensions. Donc, nous avons pu, au nom du Président de l’Assemblée nationale, véhiculer toujours ce message de Paix, de Réconciliation, que les cadres se mettent ensemble, travaillent main dans la main de telle manière que Kokomian et tout le département de Koun-Fao puissent avancer. Voici résumé le message que le Président Guillaume Soro m’a demandé de transmettre à ses frères de Kokomian.

 

Un mot à l’endroit des populations de la sous-préfecture de Kokomian

Comme je le disais, les populations  ont vécu des moments difficiles. À un moment donné, un cadre du village, le ministre Komoé qui est du FPI a pu faire d’importantes réalisations ici dans son village. Évidemment, il y avait des cadres qui étaient opposés à lui publiquement. La Côte d’Ivoire aussi a connu des moments difficiles. Il y a eu des problèmes entre les fils de cette sous-préfecture ou de ce village, mais le temps est venu de faire table-rase sur ce passé et de se mettre ensemble afin de travailler main dans la main. Dans tous les cas, les cadres ne travailleront que pour leurs parents. Les réalisations qui se feront ici à Kokomian, ce n’est pas pour Alassane Ouattara, ce n’est pas pour Laurent Gbagbo, ce n’est pas pour Bédié, c’est pour nos parents. Et pour faire des investissements ici, il faut évidemment que les cadres se retrouvent. C’est ce message du Président que nous sommes venus faire passer. Et j’encourage les cadres à se retrouver autour de leur village pour que le développement puisse venir rapidement à eux.

Je voudrais encore les remercier pour la qualité de l’accueil et pour tous les dons qui ont été faits au Président de l’Assemblée nationale que nous avons représenté ici. Merci

 

Propos recueillis et retranscrits par Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien




TRIBUNE INTERNATIONALE

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité