DECLARATION DE L’UNION DES SOROISTES SUITE A L’ASSASSINAT D’UN MEMBRE DU RACI A KORHOGO


DECLARATION DE L’UNION DES SOROISTES SUITE A L’ASSASSINAT  D’UN MEMBRE DU RACI A KORHOGO

publié le Mardi 10 Juillet 2018 à 08:48:37

Les faits :

 

  • Le samedi 7 juillet 2018, la branche jeunesse de la Coordination régionale du Poro du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), mouvement politique ivoirien proche du Président de l’Assemblée Nationale, M. Soro Kigbafori Guillaume, a décidé d’organiser une Assemblée générale ordinaire, dans la ville de Korhogo.
  • La jeunesse RACI du Poro a successivement essuyé plusieurs refus dans sa quête d’obtenir un lieu fermé pour y tenir ladite rencontre. Les refus en questions sont intervenus après des accords en bonne et due forme, matérialisés par le paiement des frais de location afférents. Les propriétaires et gestionnaires desdits espaces se sont par la suite tous rétractés subitement en invoquant divers motifs.
  • En désespoir de cause, le RACI-Jeunes Coordination du Poro décidé d’organiser ladite Assemblée générale en plein air, en face du domicile de l’honorable Soro Kanigui Mamadou, député de Sirasso, Président national du RACI.
  • Dans la matinée du samedi 7 juillet 2018, une cohorte d’individus munis d’armes blanches et d’objet contondants, a surgi et attaqué violemment et sans raison apparente, les jeunes membres du RACI.
  • Le jeune Soro Kognon, étudiant en Finances et Gestion des Entreprises, membre du RACI-Jeunes a été poignardé à mort par ces assaillants, plusieurs de ses camarades ont été blessés à la machette dont certains grièvement. Le matériel installé pour l’Assemblée générale a été saccagé et incendié.
  • Plus de 72 heures après la commission de ces faits graves survenus en pleine journée, aucune interpellation n’est intervenue.

Notre Position :

Eu égard à la gravité des faits commis et aux menaces que ce type de comportement fait peser sur la démocratie et la paix sociale dans notre pays, l’Union Des Soroïstes (UDS) :

  • Condamne avec la plus grande fermeté le crime politique commis à Korhogo à l’encontre du RACI, une organisation sœur :
  • Présente ses condoléances les plus attristées à la famille de Soro Kognon, mort au nom de la liberté d’expression, de la liberté d’association et de la liberté de réunion inscrites au cœur de notre Constitution ;
  • Exprime sa compassion envers l’ensemble des militants du RACI et tient à assurer le Président national du RACI, l’honorable Soro Kanigui Mamadou et le président d’honneur du RACI, Son Excellence Soro Kigbafori Guillaume de sa solidarité militante dans cette épreuve ;
  • Interpelle le gouvernement sur sa responsabilité dans le maintien de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire ivoirien et de son devoir de garantir à tous les citoyens sans distinction, la liberté d’expression, d’opinion y compris celle de militer dans le parti de leur choix et de soutenir le leader politique de leur choix ;
  • Exige que toutes les personnes impliquées dans ce crime politique, commanditaires comme exécutants, soient recherchées, retrouvées et traduites devant les tribunaux pour y être jugées ;
  • Exige que cessent le harcèlement et les intimidations contre toutes les organisations politiques de Côte d’Ivoire
  • Demande au Gouvernement ivoirien de faire cesser la guérilla menée contre les organisations et les hommes politiques proches de SEM Soro Kigbafori Guillaume afin d’instaurer un environnement apaisé et propice à la réconciliation nationale et éloigner de notre pays le spectre de la violence.

 

Fait à Abidjan, le lundi 9 juin 2018

Le Président de l’Union Des Soroïstes

Marc Ouattara




A la une

agenda du président

+

EDITO

Les leçons du Leadership éthique de Mandela à l’élite ivoirienne

Les leçons du Leadership éthique de Mandela à l’élite ivoirienne




TRIBUNE INTERNATIONALE

Symbolique de l’assassinat politique du jeune Soro Kognon : le coup de gong de l’ignominie en Côte d’Ivoire

Symbolique de l’assassinat politique du jeune Soro Kognon : le coup de gong de l’ignominie en Côte d’Ivoire