Audience / Guillaume Soro et Roger Nkodo Dang échangent sur le bon fonctionnement du Parlement panafricain


Audience / Guillaume Soro et Roger Nkodo Dang échangent sur le bon fonctionnement du Parlement panafricain

publié le Lundi 26 Fevrier 2018 à 21:07:45

Monsieur Roger Nkodo Dang, Président du Parlement panafricain a été reçu ce lundi 26 février 2018 en audience par le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Guillaume Kigbafori Soro. Au menu des échanges, toutes les questions qui ont trait au bon fonctionnement de l’institution parlementaire continentale.

Dans son introduction au sortir d’audience, le Président Guillaume Soro s’est dit ravi de retrouver son hôte panafricain en ce jour du lundi 26 février 2018, après le sommet parlementaire Union européenne - Union africaine qui s’est déroulé à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire du 27 au 29 novembre 2017.

Ci-dessous l’allocution de SEM. Roger Nkodo Dang, Président du Parlement panafricain :

« Monsieur le Président, c’est un grand plaisir renouvelé que nous nous retrouvons ce mois de février. L’intensité de nos rencontres, vous vous souviendrez qu’au mois de Novembre, nous étions ici. Cette intensité dénote non seulement de l’excellence des relations que nous entretenons avec le Parlement ivoirien mais également de très bonnes relations qui existent entre son Président qui est un frère et ami et moi-même.

Au cours de l’audience qu’il m’a accordée, nous avons évoqué la situation en Afrique, la situation de nos institutions. Les parlementaires panafricains, les parlementaires ivoiriens ne devraient pas se sentir frustrés face aux autres parlementaires. D’ailleurs comme Monsieur le Président me l’a souligné, nous sommes tous des élus du suffrage universel direct, donc nous devons éviter d’être complexés.

Je suis venu ici évoquer la situation du Parlement panafricain et les échéances en vue. Le Parlement panafricain va renouveler son bureau au mois de mai et comme vous pouvez l’imaginer, je suis venu prendre l’onction chez mon jeune frère, qui pour moi constitue une grande bibliothèque qu’il faut consommer. Nous avons donc évoqué la situation du Parlement panafricain, de la délégation ivoirienne qui doit siéger au gouvernement panafricain. Nous avons aussi fait un point d’horizon sur les questions d’actualité, notamment la paix et la sécurité. Nous pensons que si nous mettons en place des institutions fortes et des hommes capables de les animer, le continent se sentirait mieux. La situation politique et sociale dans nos Etats dépend de l’équilibre qu’il peut y avoir entre l’Exécutif et le Législatif pour mener à bien les dossiers des peuples. Nous sommes les représentants des peuples et les peuples attendent beaucoup de nous.

Nous vous tendons aussi la main à vous autres hommes de médias pour nous aider à porter la bonne nouvelle parce que, aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, la vérité est tronquée de sorte que nous n’arrivons plus à savoir qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est faux. Nous profitons pour lancer un appel aux hommes de médias ici présents, qu’ils essaient autant que  faire se peut, de relayer la vérité, d’éduquer nos populations pour que nous ayons des citoyens et non des sujets. » 

Propos recueillis et retranscrits par Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR