Assemblée nationale de Côte d'Ivoire: Quel bilan du Président Guillaume Soro deux ans après sa réélection ?


Assemblée nationale de Côte d'Ivoire: Quel bilan du Président Guillaume Soro deux ans après sa réélection ?

publié le Samedi 24 Novembre 2018 à 11:32:57

Après son élection à la tête de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire le 9 janvier 2017 pour un second mandant, le Chef du Parlement ivoirien a mené des actions pour le compte de l’institution parlementaires. Notamment au plan de la coopération. Plusieurs lois ont été aussi adoptées pour la bonne marche de la nation. Quel bilan de l’exercice du pouvoir législatif par le Président Soro deux ans après ?

Au plan extérieur

Dans le cadre de ses activités inter-parlementaires, c’est le Canada qui accueille le Président Guillaume Soro pour la réunion du bureau de l’APF du 1er au 4 février sur ‘’l’examen des situations politiques dans l’espace francophone, la préparation et l’organisation de la 43e  Session’’. C’est sa première sortie du pays après son élection.

Il se rend ensuite (du 24 au 28 avril) en République Arabe d’Egypte pour une visite d’amitié et de travail à l’invitation du Docteur Ali Abdel-Al, président de la Chambre des députés de la République arabe d’Egypte.

Pour son dévouement au travail et l’intérêt porté aux questions de l’APF, il sera désigné président du groupe des parlements francophones africains à la 25e  Assemblée Régionale Afrique, après la présidence des parlements Afro-arabes. Succédant ainsi au Congolais Aubin Minaku.

Une autre note de satisfaction,  la Côte d’Ivoire est désignée pour l’organisation de la 45e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie en juillet 2019.  C’était en février 2018, à l’occasion de la réunion du Bureau de l’APF à Paris à l’invitation de la section française et de M. François de Rugy, Président de l’Assemblée nationale française. Six ans après avoir accueilli la 39e Session, l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire  devra  donc abriter ces assises.

Autres acquis de cette rencontre, la participation de fonctionnaires parlementaires ivoiriens à la dixième édition d’une formation diplômante au Niger à l’automne 2018 sur le thème de ‘’Démocratie et Bonne gouvernance : Statuts et Rôle de l’opposition’’. Un séminaire sur l’intranet au bénéfice des parlementaires ivoiriens est prévu. En outre, l’on projette la création d’un Institut africain des administrations parlementaires dont le siège devra se trouver à Abidjan.

Toujours dans le cadre de ses activités de la Francophonie, le Président Soro s’est rendu à Praia en mai 2018 au Cap-Vert pour la 26e Assemblée Régionale Afrique de l’APF en sa qualité de Premier Vice-président de l’APF et Président de la Région Afrique de l’APF. Les thèmes abordés ont été la ‘’Crise migratoire et respect des Droits humains en Afrique Francophone’’ et le ‘’Transport maritime et aérien : facteurs de développement économique en Afrique’’.

Au plan de l’éducation, en collaboration avec le Parlement de  Wallonie-Bruxelles, les parlements ivoirien et Belge ont décidé de la réforme de l’éducation et de l’enseignement en mettant un accent sur la formation sur une période de 10 ans. C’était à l’occasion de la visite du Président Philippe Courard à Abidjan du 9 au 13 juin 2018.

Dans le cadre du respect des droits de l’Homme, le chef du Parlement ivoirien a pris part à la 44e Assemblée parlementaire de la Francophonie à Québec. Du 8 au 10 juillet, 300 parlementaires de 58 sections de l’APF ont adopté quatorze résolutions lors du Sommet, dont la dénonciation des agressions sexuelles, la traite des êtres humains, la protection des données personnelles, les personnes vivant sans mélanine, l’utilisation de nouvelles technologie pour l’agriculture durable, la francophonie économique, les systèmes de santé, la crise migratoire,  les situations politiques au Burundi et en RDC, l’abolition de la traite des noirs, la lutte contre le radicalisme religieux, le financement de TV5 et la déontologie des parlements.

 

Au plan intérieur

Après l’ouverture de la session de l’Assemblée nationale le 3 avril 2018, le Président Guillaume Soro va procéder à la mise  en place des différents groupes parlementaires (5), du Bureau de l’Assemblée nationale et des différentes commissions (6) lors d’une séance plénière.

Dans le cadre de la modernisation de l’Institution parlementaire, le Centre de Traitement Informatique (CTI) de l’Assemblée nationale a présenté, le 9 juin 2017, à l’hémicycle, le système de vote électronique, à la haute direction. Cet outil aura un impact positif sur l’institution. Notamment lors des résultats quasi immédiats après la clôture d’un vote, il permettra plus de confort pour les électeurs qui n’ont plus obligation de se déplacer jusqu’aux urnes, la confidentialité et le secret du vote. L’outil  mettra également fin au vote nul, et entrainera une baisse significative des coûts. C’est aussi une logique de développement durable par la réduction ou la suppression du support papier.

Toujours en matière d’équipement, l’Assemblée nationale, a été dotée de 6 véhicules de marque Hyundaï. Un don de la Corée du Sud à travers son ambassadeur, SEM RHEE Yong-Il. C’était en novembre 2017 au Palais de l’Assemblée nationale, en présence du Président Guillaume Soro. Des véhicules qui viennent renforcer le parc auto de l’institution.

Pour l’aide publique, le Japon entend apporter un appui à la Côte d’Ivoire. Il l’a fait savoir en janvier dernier à travers l’envoi d’une délégation de  parlementaires japonais composée de onze membres qui a échangé avec des députés de la Commission des relations extérieures (CRE) de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Quant au vote de loi, 22 textes de loi ont été adoptés en 2017 et 8 textes pour cette année 2018. Soit au total 30 textes. Quant aux visites guidées, on en compte au total 4025. Soit 2565 visiteurs issus de 27 structures pour ce qui est de l’année 2017. Et 1460 visiteurs venus de 15 structures différentes en 2018.

Au plan du rayonnement de l’institution parlementaire ivoirienne, l’Assemblée nationale préside aux destinées de la Confédération des syndicats des personnels des parlements africains depuis le 28 septembre 2018. En effet, monsieur Adou Allico Moïse a été désigné à ce poste par ses pairs à l’issue de l’Assemblée générale de ladite confédération qui s’est tenue à Grand-Bassam.

BAMBA Soualo

 




A la une

agenda du président

+

EDITO

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations

Guillaume Soro Kigbafori et le leadership de Réconciliation et de Transformations




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR

LA PHOBIE ELECTORALE EN CÔTE D'IVOIRE : ENTRE TRAUMAS DU PASSE ET ANGOISSE DE L'AVENIR