Abobo / Lancement de sa campagne pour les municipales : Tehfour Koné met en priorité le soin de 200 malades de la hernie


Abobo / Lancement de sa campagne pour les municipales : Tehfour Koné met en priorité le soin de 200 malades de la hernie

publié le Lundi 01 Octobre 2018 à 11:05:06

En lieu de place d’une cérémonie officielle pour le lancement de sa campagne pour les municipales prévue au rond-point d’Abobo, le candidat Tehfour Koné, candidat indépendant, a plutôt préféré faire le  lancement  de la 7ème Edition de l’opération gratuite de la cure herniaire qui doit prendre en compte 200 malades sur 600 en cinq jours. La cérémonie s’est tenue ce vendredi 28 septembre 2018 dans les locaux de son modeste Quartier général (QG) de campagne, non loin du centre culturel d’Abobo. Il donne ici ses raisons :

« Il est bon qu’au moment où nous faisons cette double cérémonie, double cérémonie du lancement de la campagne et du lancement de la 7ème Edition de la cure gratuite herniaire, il est bon qu’on montre aux populations d’Abobo que les activités pompeuses ne peuvent pas prospérer ici à Abobo, c’est pour cela que j’ai annulé le lancement de la campagne au Banco pour deux raisons. La première raison, si j’ai fait la démonstration de force une fois, est-ce que j’ai besoin de faire une deuxième fois ? Ça sera du gaspillage d’argent alors que j’ai une liste de malades qui monte jusqu’à 600 personnes. J’ai regardé cet argent et j’ai dit : non, ‘’je vais demander de l’aide à l’Ong La Vie, mon partenaire pour qu’aujourd’hui, jour du lancement que nous puissions commencer à opérer, pour soulager pendant 6 jours 200 malades’’. Nous avons donc laissé tomber l’autorisation de faire le meeting du lancement sur le rond-point du banco alors que nous sommes convaincus que nous allons remplir le coin. La deuxième raison du report, c’est que à Abobo, les gens sortent matin pour aller travailler. Toi, le fils d’Abobo tu connais la souffrance de tes parents d’Abobo. Tu vas faire un meeting au rond-point du Banco pour créer des embouteillages. Les gens quand ils rentrent du travail, ils demandent :’’ il y a quoi ?’’. On leur répond que c’est le fils d’Abobo. Et ils disent ‘’han, il a changé’’. Il a changé parce que lui, il ne doit pas créer embouteillages à Abobo ; lui, son travail devait être tourné vers la fluidité du transport parce que les gens sont fatigués de ces embouteillages à n’en point finir à Abobo. J’ai dit : ‘’non, je ne vais infliger cette souffrance à ma population’’, j’ai donc annulé purement et simplement le meeting du banco pour qu’on puisse se retrouver simplement ici, devant mon modeste QG pour soulager les populations d’Abobo »

L’honorable Tehfour dans son discours a demandé aux populations d’avoir une conscience éclairée quand il s’agira de faire leur choix le 13 octobre prochain

« On a expérimenté toute sorte de blague. On nous a attirés avec du riz, on nous a attirés avec un peu d’huile, on nous a attirés avec glacière, on nous a attirés avec frigo, on nous a attirés même avec des chaises, mais aujourd’hui la répartition a été faite comment ? Franchement, comme le dit Asalfo, premier ‘’gaou’’ n’est pas ‘’gaou’’, c’est deuxième ‘’gaou’’ qui est ‘gnata’’. Est-ce que nous on a envie d’être gnata ici à Abobo ? » a-t-il argumenté et de terminer par des recommandations : « Je vous souhaite une bonne campagne, campagne de proximité, sans injure, sans calomnie, sans provocation mais sans céder à la provocation parce que quand les gens savent qu’ils vont perdre, ils versent dans la provocation ; ils versent dans la violence. »

Avant l’honorable Tehfour Koné, c’est le Président de l’Ong Soro Simon qui a ouvert la série des allocutions. D’entrée de jeu, Soro Simon a tenu à saluer l’honorable Tehfour pour ses initiatives en faveur du bien-être des populations d’Abobo. Son slogan de campagne, n’est-ce pas ‘’Ensemble donnons à Abobo sa dignité, votons Tehfour Koné, le fils d’Abobo ‘’ :

« Je veux saluer Koné Tehfour parce qu’il donne encore l’occasion aux malades de la hernie, il donne l’occasion à la population d’Abobo, il donne l’occasion à ces malades d’améliorer leur santé. Oui, nous avons à notre compteur 820 malades déjà opérés. Hier, j’étais avec l’honorable lorsqu’il m’a dit ‘’ Simon, nous rentrons en campagne mais je ne veux pas aller avec 820 personnes opérés déjà sur mon compteur’’, c’est pourquoi il  a accepté que pour cette 7ème Edition nous puissions passer de 820 à 1020 personnes opérées de la hernie », a-t-il indiqué à l’entame de son discours.

Poursuivant dans le cadre de la campagne pour les municipales à Abobo, Monsieur Soro Simon a vendu le produit Tehfour Koné qu’il reconnait comme l’espoir de la jeunesse d’Abobo pour son courage, son parcours politique et pour ses actions en faveur des populations d’Abobo. Pour lui, seul ce natif d’Abobo mérite d’être porté à la mairie le soir du 13 octobre 2018 et non un parachuté sorti on ne sait d’où.

« Koné Tehfour vous êtes le fruit de l’inspiration d’une jeunesse, une jeunesse qui veut grandir, une jeunesse qui veut s’affirmer, une jeunesse qui veut sortir de la pauvreté, une jeunesse qui aspire demain devenir des cadres d’Abobo. On avait l’impression qu’il n’y avait pas de cadres à Abobo. Aujourd’hui, vous donnez l’exemple d’une personnalité d’Abobo qui peut gérer Abobo. Vous êtes l’espoir de cette communauté, de cette commune, c’est pourquoi nous devons refuser les parachutés à Abobo, Abobo est fatigué des parachutés parce que quand un parachuté tombe dans une forêt il se perd et il n’a pas de boussole pour s’en sortir. Quand vous n’avez pas de boussole, vous vous perdez et vous perdez l’élection. Parce que vous ne connaissez pas la forêt d’Abobo », a-t-il indiqué et ironisé.

C’est par une instruction publique sur la procédure de vote que la cérémonies a pris fin dans la bonne ambiance avec des artistes maisons venus nombreux pour soutenir le candidat indépendant Tehfour Koné, le digne fils d’Abobo.

Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

Elections Locales 2018 en Côte d’Ivoire : La Compagnie Soro émerge avec audace et espérance

Elections Locales 2018 en Côte d’Ivoire : La Compagnie Soro émerge avec audace et espérance




TRIBUNE INTERNATIONALE

« L’âge d’or sera pour demain ! » Pour conjurer le pessimisme africain (I)

« L’âge d’or sera pour demain ! » Pour conjurer le pessimisme africain (I)