11 avril 2011 - 11 avril 2018 / Guillaume SORO acteur clé de 7 ans de liberté


11 avril 2011 - 11 avril 2018 / Guillaume SORO acteur clé de 7 ans de liberté

publié le Mercredi 11 Avril 2018 à 18:41:07

Voici sept ans de liberté vécue par les Ivoiriens qui regardent loin derrière la crise postélectorale. Liberté arrachée le 11 avril 2011, date à laquelle les Forces républicaines de Côte d’Ivoire ont pris leur responsabilité devant l’histoire. Ils se sont résolus à faire partir Laurent Gbagbo après son refus de céder démocratiquement le fauteuil présidentiel à son adversaire Alassane Ouattara sorti vainqueur des présidentielles de novembre 2010.

Cette initiative va se préparer depuis l’Hôtel du Golf où était reclus le nouveau Président des Ivoiriens Alassane Ouattara. Son Premier ministre d’alors Guillaume Kigbafori SORO, va se voir pour la circonstance, être reconduit dans sa même fonction avec la lourde charge de gérer de nouveau le portefeuille de la défense. Lui  qui a conduit de bout en bout le processus de sortie de crise jusqu’à ces élections va accepter sans hésiter la proposition d’Alassane Ouattara, mais dans un contexte différent.

La date du 11 avril, jour de clameur dans toute la Côte d’Ivoire emprunte du sceau de ce triomphe du nouveau Président Alassane Ouattara, vainqueur de la compétition électorale est la volonté collective des Ivoiriens à travers des élections autour d’une personnalité de grande valeur intrinsèque qu’a été son Premier ministre, ministre de la défense de l’époque. L’homme avait eu pour mission de conduire le processus de sortie de crise. Avec comme étape capitale, les audiences foraines, l’identification, l’établissement d’une liste électorale consensuelle et enfin la  tenue d’une élection présidentielle ouverte à tous.

Guillaume Kigbafori SORO ne pouvait pas permettre qu’un obstacle se dresse sur le chemin de celui à qui les Ivoiriens ont permis d’occuper le fauteuil présidentiel.

Cette détermination du Premier ministre, ministre de la défense et de ses troupes qui se sont engagés corps et âme aux yeux du monde entier va mettre fin à cette réclusion à l’Hôtel du Golf et par la suite repositionner la Côte d’Ivoire sur  les rails de la démocratie et surtout sur la route du développement économique tout en donnant l’espoir d’un lendemain meilleur à la grande majorité des Ivoiriens.

Il s’est agi à la date du 11 avril 2011 pour Guillaume SORO et pour les Forces républicaines de Côte d’Ivoire nées de la fusion Forces Nouvelles et Forces de défense de mettre fin à 4 mois de réclusion à l’Hôtel du Golf du nouveau Président que les Ivoiriens ont choisi par la voix des urnes et son gouvernement. Aussi était-il temps pour celui que le nouveau Président SEM Alassane Ouattara a désigné en pleine crise postélectorale comme Premier ministre et ministre de la défense, d’abréger l’agonie des populations. C'est alors que le Premier ministre, ministre de la défense Guillaume Kigbafori SORO, l’homme de la situation, a décidé d’opter pour l’offensive après l’échec des multiples négociations. Ce qui a permis de libérer toute la Côte d’Ivoire. « Ivoiriens, ivoiriennes séchez vos larmes, le cauchemar est terminé », avait déclaré Guillaume SORO ce jour du 11 avril 2011.

Idrissa Maiga




A la une

agenda du président

+

EDITO

La Rentrée Parlementaire 2018 et l’Exigence historique d’aller au Pardon

La Rentrée Parlementaire 2018 et l’Exigence historique d’aller au Pardon




TRIBUNE INTERNATIONALE

POUR UN RENFORCEMENT DE LA SECURITE FONCIERE DES FEMMES RURALES : PLAIDOYER

POUR UN RENFORCEMENT DE LA SECURITE FONCIERE DES FEMMES RURALES : PLAIDOYER