Biographie Actualités Galerie Photo Vidéo Publications Ecrire au président

ACTUALITES

Le peuple Djimini-Djamana veut payer les 20 millions F de caution pour la candidature de Guillaume Soro

Politique
avril 21, 2019 PHTO CAUTION.jpg

L’un des points marquants du meeting de Guillaume Kigbafori Soro avec la population de Dabakala reste indubitablement « L’Appel de Dabakala ».

Au nom des Chefs traditionnels, des cadres, des jeunes et des femmes, le député Fofana Bassatigui, porte-parole des populations, a lancé un appel solennel à « Son Excellence Guillaume Kigbafori Soro, 1er vice-Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Président du groupe Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et Président du Comité Politique ».

L’Appel de Dabakala, articulé autour de trois points, proclame ceci :

1-Les peuples Djimini et Djamala, réunis autour de leurs chefs et de leurs cadres, demandent avec insistance à SEM Guillaume Kigbafori Soro de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2020 :

2-Les peuples Djimini et Djamala décident de payer, pour le compte du candidat Soro Guillaume, la caution de 20 millions de francs exigée pour faire acte de candidature ;

3-Les peuples Djimini et Djamala appellent l’ensemble des peuples de Côte d’Ivoire à la solidarité autour de Guillaume Kigbafori Soro afin de l’aider à bâtir l’Etat-Nation dont le rêve continue d’habiter tous les habitants de Côte d’Ivoire.

Cet appel a déchainé un tonnerre d’applaudissements dans la foule, difficilement contenu par le maître de cérémonie.

Il faut dire que les populations n’oublient pas que le pouvoir en place leur a promis une visite d’Etat du Président de la République, qui devait servir à amorcer le développement de leur région. De vaines promesses ont été faites, des dates ont été indiquées. Mais le Chef de l’Etat n’a pas mis les pieds dans le Hambol en huit ans de magistrature.

Au titre du PPU (programme présidentiel d’urgence), les habitants de Dabakala ont vu les montants faramineux qui ont été affectés à l’embellissement des villes comme Korhogo et Séguéla, alors que leur région n’a bénéficié de rien du tout. Pas même le plus maigre des projets.

Une zone comme Bassawa est privée de tout. Absolument tout. Même des réseaux de téléphonie cellulaire ! De routes carrossables, n’en parlons même pas. Aucun cadre n’a émergé de cette région pendant les huit années du régime dit des « Reconstructeurs ». Une zone oubliée. Abandonnée. Méprisée par ce régime. La chute catastrophique du prix d’achat de l’anacarde, leur seule ressource agricole est venue leur porter le coup de grâce.

Dabakala a décidé de tourner le dos aux mensonges, au développement sélectif et à la démagogie pour s’engager résolument sur la voie du futur avec Guillaume Kigbafori Soro.

TOURE Moussa


AUTRES ARTICLES


COMMENTAIRES



gks

Copyright 2019 - Guillaumesoro.ci