Assemblée nationale / Séance plénière : M. Philippe Courard s’est adressé aux députés ivoiriens ce mardi


Assemblée nationale / Séance plénière : M. Philippe Courard s’est adressé aux députés ivoiriens ce mardi

publié le Mardi 12 Juin 2018 à 15:46:15

Comme inscrit au programme officiel du Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en visite en Côte d’Ivoire depuis le samedi 09 juin dernier, M. Philippe Courard a fait une adresse, ce mardi 12 juin 2018, devant l’ensemble des députés ivoiriens, réunis en séance plénière extraordinaire au sein de l’hémicycle de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Le premier des députés ivoiriens à se réjouir de la présence du Président du Parlement de la Fédération de Wallonie-Bruxelles, M. Philippe Courard, à Abidjan, est bien SEM. Guillaume Kigbafori Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, qui ne l’a nullement caché lors de son discours introductif. Bien avant de retracer fièrement le parcours politique et professionnel élogieux de son illustre hôte belge dont la précocité politique est édifiante, il  a bien voulu montrer à tous ce qui les lie : leur vision commune,  la diplomatie et la coopération parlementaire.

« Chers collègues, notre dernière rencontre a eu lieu à Bruxelles en juillet dernier dans le cadre de la signature d’un mémorandum que nous avons bien voulu initier en vue de renforcer la coopération entre nos deux institutions. Je voudrais dire ici que cette rencontre m’a permis de déceler en vous une qualité essentielle, votre ouverture d’esprit, pur hasard ou convergence heureuse de nos visions.

Monsieur le Président, votre volonté affichée de faire de la diplomatie parlementaire un axe important de votre mandat est également la noble ambition que nous nous sommes spontanément fixé dès notre première élection à la tête de la représentation ivoirienne. Chers collègues, notre vision commune matérialisée par le mémorandum d’entente que nous avons élaboré demeure le levier par lequel nous pourrions donner un souffle nouveau à la marche de nos institutions respectives. D’ailleurs y’a-t-il meilleurs vœux que de préconiser dans une perspective de savoir-faire, un partage de connaissance du fonctionnement de ces institutions ? Y ‘a-t-il meilleure idée que de favoriser un échange d’expériences en matière de grandes législations sur des thématiques qui touchent aux compétences respectives de nos représentations nationales ?

Monsieur le Président, cher hôte, je crois fermement, personnellement, que votre intelligente et votre bienveillante instigation et sous celle-ci, nous parviendront à conférer à notre coopération parlementaire toute sa force et tout son rayonnement.

Chers parlementaires, souffrez que je vous avoue que, parcourant votre curriculum-vitae, j’ai été impressionné par non seulement la précocité de votre insertion dans les champs politiques de votre pays mais aussi par la pluralité des positions institutionnelles que vous avez occupez ; Déjà à l’âge de 22 ans, vous fûtes conseiller communal précisément en janvier 1989 (…) Monsieur le Président, vous êtes le digne représentant d’un parlement qui accorde une place de choix à la diplomatie parlementaire et partant, à la coopération parlementaire. Personnellement, je reste convaincu que cette ambition partagée contribuera au renforcement des relations entre nos deux parlements. C’est sur cette note joyeuse et optimiste que je voudrais cher collègue, à présent vous inviter à la tribune pour faire votre adresse à la Représentation nationale. »

 

Pour sa part, le Président Philippe Courard, Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a d’entrée de jeu salué et remercié le Président Guillaume Soro pour l’accueil qui lui a été réservé, lui et sa délégation depuis son arrivée en Côte d’Ivoire.  

Tout au long de son discours, plusieurs sujets ont été abordés notamment la recherche de la paix ; les droits de l’homme, le droit à l’éducation, la collaboration productive entre les deux parlements (mise sur pied de la bibliothèque parlementaire de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire en 2013, stage de fonctionnaires parlementaires en novembre 2015 en Belgique sur le fonctionnement du service administratif du parlement belge …) ; l’égalité des chances pour tous ; la lutte contre le terrorisme pour lequel d’ailleurs, il a tenu à rendre hommage à la mémoire des victimes des attaques de Grand-Bassam en se rendant sur les différents sites concernés ; et enfin la question de l’immigration clandestine.

« Tous deux, membres de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, nos institutions parlementaires sont véritablement, fortement attachés aux valeurs de paix, de justice de démocratie, de respect des droits de l’homme, des droits de l’enfant et elles sont très attentives à la mise en œuvre de la stratégie économique adoptée par la Francophonie au sommet de Dakar (…) En tant que témoins du rapprochement institutionnel entre nos parlements,  en qualité d’acteurs tous deux de coopération , Monsieur le Président Soro et moi-même en juillet dernier avons décidé d’enrichir notre collaboration et coopération parlementaires en créant dorénavant des liens bilatéraux durables entre nos deux  institutions. C’est ainsi que fut mis en place un groupe d’amitié mixte que nous avons pris le soin de souligner qu’il reflètera les différentes sensibilités politiques  au sein de chacune de nos assemblées …» a-t-il indiqué, mettant ainsi en valeur l’étroite collaboration entre son parlement et celui de la Côte d’Ivoire.

Cette séance plénière extraordinaire, qui a avait un seul point inscrit à l’ordre du jour, notamment l’adresse du Président du Parlement de la Fédération de Wallonie-Bruxelles devant les députés ivoiriens, a été rehaussée par la présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Bandama Maurice Kouakou ; le professeur Ohouo Assepo, ancien recteur de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, au temps des années estudiantines du Pan Guillaume Soro ; une délégation de la francophonie et plusieurs diplomates et ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.

Cette séance de travail de Monsieur Philippe Courard et sa délégation avec les députés ivoiriens  a pris fin par une conférence de presse, suivie d’une inscription dans le Livre d’Or de l’Assemblée nationale pour marquer ce mémorable passage à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ; et enfin une photo de famille avec l’ensemble des députés ivoiriens sur l’esplanade de l’institution.

Pour clore cette visite officielle en terre d’Eburnie qui s’achève demain mercredi 13 juin, un somptueux dîner lui sera offert dans la soirée de ce mardi 12 juin 2018 par son hôte, le Pan Guillaume Soro, dans un espace hôtelier haut standing de la ville d’Abidjan. 

Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien




TRIBUNE INTERNATIONALE

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité