POÈME ET ÉLÉGIE AU RENAISSANT SOUL TO SOUL


POÈME ET ÉLÉGIE AU RENAISSANT SOUL TO SOUL

publié le Jeudi 09 Aout 2018 à 15:23:10

MON FRÈRE EN LIBERTÉ ET DIGNITÉ!

La nuit du 9 octobre 2017, tu traversais Abidjan Pris dans les chaînes des puissants, tu t'en allais En prison pour un crime inventé par des gens Qui t'accusaient d'attenter aux droits du Palais

Oui, nous avons compté depuis lors nos amis en ce pays
Nous avons vu éclore dans ce péril toutes les hypocrisies
Qui se cachaient à nos côtés quand tout allait si bien
Qui se targuaient de nous aimer même si nous devenions rien !

Voici, ô Soul to Soul, que sans procès ni condamnation
Tu es déclaré libre et reconnu innocent de cette damnation
Voici, mon Frère, que notre Doyen, dans un acte de hauteur
Te rend la liberté due et reconnait notre combat de valeur !

Voici, ô Soul to Soul que ceux qui nous taxèrent d’extrémistes
Accourent pour dire combien ils ont souhaité ta libération
Voici ceux qui nous renièrent à Gethsémané sans rémission
Cherchant une occasion de faire de ta joie leur Thémis !

Digne, tu entras à la MACA, digne et debout tu en ressors
Et aucune des vérités que tu proclamas n’a changé de sort
Digne, tu quittas les tiens, digne et debout tu les retrouves
Et le Pardon prôné par Le Leader Générationnel se prouve !

Viens donc, Frère et Compagnon, reprends le Fanion !
Reprends toute ta place dans nos phalanges et marchons !
Marchons vers la Grande Côte d’Ivoire, celle de l’Union !
Marchons vers l’Epreuve que nous affronterons de toutes façons !

 

Franklin Nyamsi Wa Kamerun , Rouen, le 9 août 2018




A la une

agenda du président

+

EDITO

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien

La démonstration de force démocratique du RACI : un début de réponse au vide politique ivoirien




TRIBUNE INTERNATIONALE

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité

Guillaume Soro Kigbafori et le Panafricanisme de Dignité