Bouaké : Conférence publique sur le profil d’homme d’Etat de Guillaume SORO


Bouaké : Conférence publique sur le profil d’homme d’Etat de Guillaume SORO

publié le Dimanche 19 Aout 2018 à 20:40:25

‘’Guillaume SORO, profil idéal d’homme d’Etat’’. C’est le thème développé ce samedi 18 août au foyer des jeunes du quartier Koko de Bouaké par le Professeur certifié de lettres Abi Daman Koné, coordinateur national chargé de la communication du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI).

Ce rendez-vous initié par le ‘’Mouvement J’aime SORO’’ présidé par Coulibaly Sié Soungalo n’a pas été boudé par une grande frange de la jeunesse de la capitale de la paix, en cette période de vacances scolaires.

Etudiants, élèves, mouvements de soutien et entités de la société civile de Bouaké qui épousent les idéaux de paix et de réconciliation prônés par le Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO sont venus nombreux. Et ils ont été bien servis sur la vie syndicale et politique du premier responsable de la représentation nationale.

Durant environ deux heures trente minutes, ces nombreux jeunes ont été instruits par un conférencier bien inspiré par ses recherches, qui a abordé l’un après l’autres les grands axes qui ont marqué la vie syndicale et politique de Guillaume SORO.

C’est dans un silence total dans lequel a baigné la grande salle de ce foyer, que cette forte mobilisation de jeunes gens et de jeunes filles ont religieusement écouté ce professeur certifié de lettres. De nombreux chefs traditionnels n’ont pas voulu manquer ce rendez-vous au cours duquel va être égrené la thématique du profil idéal d’homme d’Etat de Guillaume SORO.

Dès l’entame de son exposé, le conférencier a d’abord salué les initiateurs ainsi que cette forte mobilisation des mouvements pour leur engagement pour la cause du soroïste à Bouaké.  Ensuite, il s’est posé la question de savoir si Guillaume Kigbafori SORO a le profil d’homme d’Etat. Suivra aussi la définition qu’il donne d’un homme d’Etat, avant de  dire en quoi Guillaume Kigbafori SORO est un homme d’Etat.

Aux dires de cet homme de lettres, une personnalité politique est d’abord un homme d’Etat, mais toute personnalité politique n’est pas un homme d’Etat. En outre, il va se donner le soin de préciser que lorsqu’on a eu le coffre nécessaire pour posséder l’un des deux pouvoirs, l’on peut être clairement distingué et considéré comme un homme d’Etat : « Celui qui est dépositaire du pouvoir exécutif ou législatif est un homme d’Etat, donc, Guillaume SORO Président de l’Assemblée nationale est un homme d’Etat », a-t-il tranché avant de corroborer avec les arguments nécessaires pour certifier que Guillaume SORO a le profil tout tracé d’un homme d’Etat accompli : « Bien avant qu’il ne soit Président de l’Assemblée nationale, Guillaume SORO  a été ministre d’Etat chargé de la communication dans le gouvernement de crise du Premier ministre Seydou Diarra, ensuite, dans le deuxième gouvernement de crise dirigé par Charles Konan Banny, il a occupé le portefeuille du ministère de la reconstruction et de la réinsertion. En 2007, avec l’accord politique de Ouagadougou, Guillaume SORO a gravi l’autre étape pour être Premier ministre  de Laurent Gbagbo. Il a conduit la sortie de crise en tant que Premier ministre et il a également mené la Côte d’Ivoire à la première élection ouverte qui a consacré la victoire du Président actuel Alassane Ouattara », a rappelé le conférencier qui a vu son rappel historique salué par un tonnerre d’applaudissements qui a retenti dans toute la salle.

Le professeur Abi Daman Koné a fait savoir que le Président Alassane Ouattara a reconduit Guillaume SORO dans ses fonctions en tant que Premier ministre et ministre de la défense et, poursuit-il,  à l’issue des élections de 2012 il est député de Ferké et élu par ses paires comme Président de l’Assemblée nationale. « Toutes ces fonctions font de Guillaume SORO un homme d’Etat accompli », a encore soutenu le professeur de lettres. Le conférencier a également fait remarquer que Guillaume SORO a été Premier ministre de deux Présidents de la République et ministre de deux Premiers ministres, c’est dire, mentionne-t-il, toute la confiance qu’on place en lui au plus haut niveau.

Cependant, relève-t-il, pour avoir le profil idéal de l’homme d’Etat,  cela nécessite des qualités qu’il a dépeint : « L’homme d’Etat doit être un homme avisé qui a de la vision, un homme qui a le sens de la responsabilité, un homme courageux et il doit être un leader », a-t-il fait remarquer.

Pour le professeur,  l’homme d’Etat idéal doit être également quelqu’un qui a de l’influence sociologique sur un individu ou sur un groupe, une communauté et doit inspirer ce groupe. A l’en croire, si tu n’as pas de vision, de la stratégie, alors tu n’es pas un leader : « Un homme de vision, c’est avoir la capacité d’envisager l’avenir de par une déduction rationnelle ou par l’intuition, analyser et avoir raison sur plusieurs années, c’est  celui qui a le sens de la responsabilité à prendre des décisions et à les assumer, s’engager et atteindre ses objectifs, les assumer bons ou mauvais », a-t-il défini.

Toutefois, M. Abi Daman Koné n’a pas omis de mentionner que toutes ces vertus doivent avoir pour sève nourricière le courage : « Il faut avoir le courage, car c’est ton courage qui inspire ceux qui te suivent. Le courage, c’est la vertu d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, affronter le danger, surmonter  les épreuves », a-t-il souligné. Et de faire remarquer que cela nécessité aussi de l’intelligence :

« Un homme d’Etat doit allier courage et intelligence car le courage sans intelligence serait suicidaire », a prévenu le conférencier avant de lancer à l’assistance, la préoccupation de savoir si leur leader qui est au menu de leur rendez-vous du jour incarne toutes ces qualités et ces valeurs. Cette question va rompre ce lourd silence de la salle par une vague d’applaudissements soutenue par le ‘’oui’’. Mais cette approbation populaire ne va pas éloigner le conférencier de sa démarche méthodologique :

« Celui qui est au centre de notre conférence, ces vertus citées, lui correspondent ? Est –il un leader vrai ? » S’est  interrogé le professeur avant de répondre de lui-même par l’affirmative : « Oui, même ses ennemies les plus jurés sont unanimes à reconnaitre que Guillaume SORO est un leader vrai qui a toujours été à la tête et non à la queue », a-t-il mentionné avant d’ouvrir une lucarne sur sa gestion syndicale à la tête des étudiants ivoiriens et de ceux de la francophonie ainsi que sa période en tant que secrétaire général du MPCI :

« Guillaume SORO a été le plus brillant secrétaire général de la FESCI. En 2 ans, il a imposé la reconnaissance de la Fédération estudiantine et scolaire aux autorités de l’époque et en 1997, il a été désigné homme de l’année. En 1998 il décide de passer déjà le flambeau, de par cet acte, Guillaume SORO a montré ainsi la voie de l’alternance politique. En France, il va organiser un autre mouvement à l’échelle internationale, la Fédération internationale des étudiants francophones où il demeure jusqu’en 2002. En septembre 2002, il est désigné secrétaire général du Mouvement Patriotique de Côte d’Ivoire qui a pour fief Bouaké. Guillaume SORO a développé très tôt les qualités d’homme d’Etat et il est temps qu’il passe du statut d’homme d’Etat en statut de Chef d’Etat », a conclu le conférencier sous de vives ovations.

Il faut rappeler que M. Issa Doumbia, conseiller technique de Guillaume SORO, a assisté à cette conférence publique. Il a été invité spécialement pour représenter Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, parrain de la dite conférence. Le conseiller technique Issa Doumbia a eu son temps de micro. Il l’a mis à profit pour appeler tous les mouvements de soutien à se  soutenir et à fédérer leurs actions en vue de travailler pour favoriser la paix et la réconciliation si importantes aux yeux du Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO.

Tous les mouvements de soutien ont répondu massivement à ce rendez-vous autour de ce thème en lien avec la vie politique et  de Guillaume SORO à l’exception du KIAC, entendez Kigbafori Action qui a été excusé.

Idrissa Maiga




A la une

agenda du président

+

EDITO

Quand Guillaume Soro parlera…

Quand Guillaume Soro parlera…




TRIBUNE INTERNATIONALE

Chine- Afrique : Que signifie le terme Modèle ?

Chine- Afrique : Que signifie le terme Modèle ?