Décès du père Marcel DUSSUD - Guillaume Soro raconte le choc de la nouvelle 


Décès du père Marcel DUSSUD - Guillaume Soro raconte le choc de la nouvelle 

publié le Samedi 13 Janvier 2018 à 01:01:56

Nous sommes le jeudi 11 janvier 2018. Nous revenons de la visite de la plantation des Morokro à Affalikro, localité située à 15km de Niablé, dans le département d'Abengourou.

Epuisé par cette promenade champêtre, je décide de faire une petite sieste. Quelques minutes plus tard l’on tape à ma porte, au moment où mes paupières commencent à s’alourdir. Qui est-ce encore, me demandai-je. C’est Herman, mon aide de camp, qui vient me tirer de mon repos. En maugréant, je lui lance : « Ecoute, Herman, arrête de me déranger. Tu sais bien qu’on est épuisés.... ». 
 
 
Calmement, Herman me présente mon téléphone et annonce: « C’est important. C’est un coup de fil des Missions Africaines. C’est à propos du Père Marcel Dussud… » « Quoi !» je m’exclame et me redresse aussitôt ! Je suis complètement réveillé. Je saisis le téléphone des mains de Herman et le colle à mon oreille. A l’autre bout, un prêtre des Missions Africaines. « M. Soro, je suis le Père Carnot des Missions Africaines. Nous tenions absolument à vous dire que le Père Marcel Dussud s’en est allé. La première messe se tiendra ici, aux missions Africaines, à 10h, pour que vous puissiez être en connexion avec nous. Voilà. » 
 
Je suis sans voix.  Les Blancs aussi ! Ils m’annoncent comme ça, brutalement, la mort de l’un des hommes qui sur terre, après mon père biologique, ait autant compté dans ma vie. Mon attachement et mon affection étaient telles que mon premier fils porte les prénoms combinés de mon père biologique (Sanga) et de mon père spirituel (Marcel Dussud). 
 
Pendant que je suis encore sous le choc de cette nouvelle, le Père Carnot me passe mon ami et frère Soro Mathieu, qui connaît bien la relation quasi-filiale que j’avais avec le père Marcel. Je lui présente mes condoléances. Emus, nous nous consolons mutuellement. Je vous raconterai dans une meilleure circonstance comment j’ai connu le Père Marcel Dussud et comment il a influé sur ma vie et mes choix de destinée.
Pour l’heure, je voudrais vous dire ma peine, mon affliction, ma douleur pour la perte de mon père spirituel, cet homme qui a énormément compté pour moi. Je me rendrai en France dans son village, Rontalon, pour participer à ses obsèques. 
 
Mes condoléances à la SMA, à tous  ceux qui l’ont connu et aimé.
 
Adieu mon père Marcel Dussud. 
 
GKS.
 

 




A la une

agenda du président

+

EDITO

  Les Houphouëtistes du RHDP et la Ruine du Parti Unifié

Les Houphouëtistes du RHDP et la Ruine du Parti Unifié




TRIBUNE INTERNATIONALE

La chute du bravissime Jacob Zuma : réflexions sur la gestion scandaleuse des budgets de souveraineté en Afrique

La chute du bravissime Jacob Zuma : réflexions sur la gestion scandaleuse des budgets de souveraineté en Afrique