Quête du Pardon et de la Réconciliation : Guillaume Soro remercie l’écrivain Tiburce Koffi pour son engagement


Quête du Pardon et de la  Réconciliation : Guillaume Soro remercie l’écrivain Tiburce Koffi pour son engagement

publié le Vendredi 16 Juin 2017 à 20:10:14


Suite à l’éditorial de l’écrivain ivoirien Tiburce Koffi actuellement en exil en France, le Président Guillaume Soro a tenu,  ce vendredi 16 juin 2017, à travers son compte twitter, à  remercier l’homme de lettres pour avoir accepté d’embarquer avec lui dans le train du Pardon et de la Réconciliation.


« Remerciement appuyé à M. Tiburce Koffi cet écrivain bien connu qui avec pertinence a embarqué dans le train du Pardon et de la Réconciliation. Cette quête sera difficile et même pénible mais exaltante. Le rassemblement des Ivoiriens doit être un véritable sacerdoce (secula seculorum) », a-t-il indiqué cet après-midi sur son compte officiel twitter.


En effet,  après la récente rencontre à Paris du Conseiller spécial du Président de l’Assemblée nationale, Pr Nyamsi Franklin,  avec l’écrivain Tiburce Koffi en exil en France, rencontre au cours de laquelle l’émissaire du chef du Parlement et l’écrivain en rupture de ban depuis plusieurs années avec le pouvoir ont parlé de Pardon et Réconciliation, des voix discordantes se sont levées sur la toile avec des réactions les unes aussi diverses que les autres.


C’est donc pour recadrer les choses et démontrer la beauté de cette initiative du PAN Guillaume Soro, que M. Tiburce Koffi a pris sa plume dans la nuit du jeudi au vendredi pour écrire un éditorial  intitulé  ‘’Guillaume Soro : réflexions autour du héros légendaire et du héros historique’’ actuellement publié sur le site officiel du Président Guillaume Soro (www.guillaumesoro.ci).


Dans cet éditorial, bien qu’en désaccord avec Guillaume Soro sur plusieurs points, Tiburce Koffi reconnait tout de même que le chef du Parlement ivoirien est un héros au sens plein du terme. Ses mots à l’endroit de Guillaume Soro ne souffrent d’aucun commentaire :


« Guillaume Soro, à l’instar des grandes figures qui sillonnent les pages (écrites ou non) de la vie des sociétés qui les ont produites, est un héros au sens plein du terme ; c’est-à-dire, celui-là qui a livré bataille avec rage et courage, vaincu avec l’art et la raison du fort, et obtenu l’auréole du brave. En tant que tel, au-delà des passions qu’il suscite par la simple évocation de son nom, Guillaume Soro porte en lui les contradictions et énigmes que charrie le personnage peu banal du héros — un homme historique », a-t-il indiqué et ensuite essayé d’expliquer aux plus sceptiques et aux plus irréductibles pourquoi Guillaume Soro se donne tant de mal pour essayer de réconcilier tous les Ivoiriens


« A ceux qui lui refusent le droit et la légitimité de concevoir toute démarche de contrition (sous le prétexte de sa culpabilité dans la tragédie vécue par notre peuple), je réponds simplement ceci : c’est justement parce qu’il n’est pas innocent de cette tragédie qu’il lui revient la responsabilité de tenter cette démarche réconciliatrice. A ces autres qui doutent de sa capacité à réussir dans une telle entreprise qui semble ‘‘piétiner’’, je dis aussi : rien ne nous dit qu’il n’y réussira pas, lui. Accordons-lui le droit, et même, le devoir d’essayer. Mais surtout, donnons-lui l’aide cognitive qu’il sollicite de l’Intelligences apolitique du pays pour gagner cet autre pari. Oui, je lui réitère mon aide et mon engagement à soutenir un tel projet. Pour la Côte d’Ivoire, ma raison affective et citoyenne » a-t-il terminé.


Vive le Pardon, Vive la Réconciliation et Vive la Côte d’Ivoire unie et réconciliée !


Konan Louis




A la une

agenda du président

+

EDITO

De l’angoisse post-RHDP à l’ère des suspects

De l’angoisse post-RHDP à l’ère des suspects




TRIBUNE INTERNATIONALE

LA DEMOCRATIE A L’EPREUVE DES CONSIGNES DE VOTE EN AFRIQUE

LA DEMOCRATIE A L’EPREUVE DES CONSIGNES DE VOTE EN AFRIQUE



Actuellement sur la WEBTV