DECLARATION DE SON EXCELLENCE SORO KIGBAFORI GUILLAUME SUITE A SA REELECTION AU POSTE DE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE


DECLARATION DE SON EXCELLENCE  SORO KIGBAFORI GUILLAUME SUITE A SA REELECTION  AU POSTE DE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

publié le Lundi 09 Janvier 2017 à 19:29:31

Mes chers Collègues,

J’accueille avec beaucoup d’humilité le choix porté sur ma modeste personne pour présider l’Assemblée nationale de la Première Législature de la Troisième République.

Je mesure, à cet instant, le poids de la responsabilité qui m’échoit dans le contexte politique nouveau de restructuration de notre système institutionnel voulu et mis en œuvre par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.

Si je suis ici, debout devant vous, c’est aussi grâce à la confiance que traduit sa décision de me voir, à nouveau, présider cette honorable Institution.

C’est pourquoi, j’exprime de manière solennelle, à Son Excellence Monsieur le Président de la République ma très profonde et filiale gratitude.

 

Honorables Députés,

 

Permettez que j’adresse également mes remerciements au Président Henri Konan Bédié, pour l’affection toute particulière qu’il me porte et pour son soutien à ma candidature à la Présidence de l’Assemblée nationale.

J’associe à ces remerciements, les dirigeants des forces politiques représentées au sein de cet hémicycle, qui m’ont reçu :

-      Monsieur Affi N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI) ;

-      Monsieur Abdallah Mabri Toikeusse, Président de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) ;

-      Monsieur Gnamien Konan, Président de l’Union Pour la Côte d’Ivoire (UPCI). 

 

Je salue également Monsieur Amadou Soumahoro, Secrétaire Général par intérim du Rassemblement des Républicain (RDR) qui a porté ma candidature tout à l’heure, et Monsieur Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire Exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI RDA).

 

Mesdames et Messieurs les Députés,

 

Par votre vote massif de ce jour, vous prouvez que nous pouvons transcender nos différences ethnique, religieuse, partisane et montrer à la Nation et au monde que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.

Aux élus, membres de la coalition politique du RHDP et aux collègues membres des autres forces politiques qui ont porté notre candidature, je dis Merci pour ce vote qui renforce notre unité et notre solidarité dans la perspective de la construction d’un Etat moderne, démocratique, stable et prospère.

 

Aux élus indépendants qui ont porté leur choix sur ma personne, je dis également Merci pour avoir accepté de m’accompagner dans la vision de rassemblement que j’entends développer au cours de cette nouvelle législature.

 

A ceux de mes collègues qui ont exprimé un autre choix, je reconnais ce droit fondamental qui est le socle même de la démocratie. Et il mérite d’être respecté.

 

Honorables Députés,

 

Fort de votre soutien, je vais m’atteler avec vous, à donner corps à une Institution parlementaire en phase avec son temps :

-      une Institution parlementaire ouverte sur la société, qui appelle par ses choix et par ses actes au rassemblement des Ivoiriens ;

-      une Institution parlementaire dont les membres, issus de toutes les couches de la société et  largement informée des  difficultés quotidiennes du plus grand nombre de nos compatriotes, et qui travaille de concert avec le Gouvernement, à élever progressivement le niveau de vie des Ivoiriens ;

-      une Institution parlementaire caractérisée par la convivialité et la solidarité entre ses membres, ce qui j’en suis convaincu, en fera une famille unie malgré sa diversité.

Honorables Députés,

Chers Invités,

Dans les jours qui viennent, j’entamerai de larges consultations avec les différents responsables des forces politiques représentées au Parlement, en vue de la mise en place des organes statutaires de notre Institution.

A vous, Chers Collègues Députés, je souhaite beaucoup de courage dans le choix que vous avez fait de servir vos compatriotes en demandant leurs suffrages.

Je compte sur le soutien de tous pour la construction d’une démocratie parlementaire exemplaire dans le droit fil du travail réalisé sous la Deuxième Législature de la Deuxième République.

A vous, Chers Invités, merci d’avoir accepté d’être les témoins du nouveau départ de l’Institution parlementaire dans notre pays. Nos véritables ennemis sont connus. Ce sont la pauvreté et l’insécurité. Vous pouvez compter sur la contribution de notre Institution à participer à la lutte contre ces fléaux qui peuvent freiner l’élan de notre collectivité nationale vers un meilleur devenir.

A ce stade de mon propos, en rapport avec l’actualité, je voudrais en mon nom personnel et en votre nom, chers Collègues, saluer le rapide retour au calme et à la sérénité dans le pays suite à l’appel lancé par le Chef de l’Etat à nos frères soldats. Nos compatriotes, tous secteurs d’activités confondues, doivent définitivement comprendre que les troubles et l’agitation ne sont pas des moyens de discussion et ne peuvent surtout pas être des arguments de négociation. La République attend de nous tous, discipline, dévouement et engagement dans tous nos actes quotidiens.

 

Chers collègues,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs

 

Au moment de clore, je voudrais vous annoncer que le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA nous fera l’insigne honneur, pour la seconde fois, de s’adresser au Peuple de Côte d’Ivoire, du haut de la tribune de notre Institution.

Cette adresse aura lieu demain mardi 10 janvier à 10 heures. Je vous invite à lui réserver un accueil chaleureux comme notre Institution a coutume de le faire pour nos hôtes de marque.

Je terminerai, chers collègues, en vous renouvelant mes félicitations pour vos victoires respectives à l’issue du dernier scrutin législatif.

De même, je vous adresse de nouveau mes vœux sincères de santé, de prospérité et de réussite au cours de cette première année de notre Législature.

 

Bon vent à tous !

 

Je vous remercie.




A la une

agenda du président

+

EDITO

POUR UNE CONSOLIDATION DU RHDP

POUR UNE CONSOLIDATION DU RHDP




TRIBUNE INTERNATIONALE

Commémoration du 19 septembre 2002 : un sacrifice pour la paix et la réconciliation des Ivoiriens

Commémoration du 19 septembre 2002 : un sacrifice pour la paix et la réconciliation des Ivoiriens



Actuellement sur la WEBTV