Assemblée nationale/ Guillaume SORO échange avec la Secrétaire générale de l’OIF


Assemblée nationale/ Guillaume SORO échange avec la Secrétaire générale de l’OIF

publié le Lundi 20 Mars 2017 à 16:57:45

Le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori SORO, a échangé, ce lundi 20 mars 2017, avec Michaëlle Jean la Secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie (OIF).

Cette rencontre s’est tenue au palais de l’institution parlementaire en présence du ministre de la culture, M. Maurice Bandama Kouakou. Les échanges ont duré plus d’une heure. A sa sortie d’audience, Michaëlle Jean a affirmé avoir effectué avec le Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO, un large tour d’horizon des sujets d’actualité.
Mais précise-t-elle, d’autres sujets spécifiques ont été évoqués. Plus particulièrement les principaux enjeux et défis à relever dans l’espace francophone. Notamment, les préoccupations de la jeunesse, l’insertion de cette jeunesse sur le marché de l’emploi, ainsi que l’entreprenariat pour les jeunes et surtout pour les femmes. Ce sont les points sur lesquels la Secrétaire générale de l’OIF affirme avoir débattu avec Guillaume SORO, car, selon elle, les parlementaires sont importants dans la construction d’un projet collectif, d’un projet social et d’un idéal à défendre.
« C’est à l’Assemblée nationale que des décisions se prennent, des lois sont votées et des politiques sont adoptées…», a-t-elle témoigné.
Pour le cas spécifique de la Côte d’Ivoire, la Secrétaire générale a indiqué que son séjour qui s’inscrit dans le cadre d’une visite officielle qui vise à rassembler toutes les perspectives autour de la stabilité dans le pays, autour de son développement humain, économique durable et viable : Autant de sentiments positifs qu’elle a partagé avec Guillaume SORO.
« Nous avons beaucoup parlé de dialogue. Nous avons parlé de la jeunesse. La Côte d’Ivoire est un pays où 77% de la jeunesse à 35 ans et cette jeunesse a un seuil très élevé des attentes. Répondre aux urgences de création d’emploi, d’insertion économique et professionnelle des jeunes et il y a tout un travail collectif à faire pour faire en sorte que nul ne soit laissé de côté », a-t-elle indiqué.
Michaëlle Jean a aussi regretté qu’à l’instar d’autres pays de la sous-région, la Côte d’Ivoire enregistre des départs massifs de jeunes gens et jeunes femmes émigrant sur des expéditions des plus incertaines.
En revanche,  elle a fait savoir que la Côte d’Ivoire fait partie des douze pays pilotes, pour le déploiement d’incubateurs des petites et moyennes entreprises dans des filières bien identifiées et pour la création d’espaces collaboratifs, notamment pour des jeunes femmes entrepreneurs.
Il faut rappeler que Guillaume SORO et Michaëlle Jean s’étaient déjà retrouvés par le passé pour des échanges. Elue Secrétaire générale de la francophonie le 30 novembre 2014 en remplacement du Sénégalais Abdou Diouf, Michaëlle Jean avait reçu le 1er juillet 2015 au siège de l’organisation à Paris, le Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO en audience.
Maiga Idrissa
 




A la une

agenda du président

+

EDITO

LE RHDP ET LES VELLÉITÉS DE DÉSAPPARENTEMENT FINAL DU PDCI-RDA ENVERS LE RDR

LE RHDP ET LES VELLÉITÉS DE DÉSAPPARENTEMENT FINAL DU PDCI-RDA ENVERS LE RDR




TRIBUNE INTERNATIONALE

La politique française à l’épreuve de l’éthique : la Cinquième République en crise

La politique française à l’épreuve de l’éthique : la Cinquième République en crise



Actuellement sur la WEBTV