15ème anniversaire du 19 septembre 2002 / Les Forces nouvelles placent l'évènement sous le sceau du Pardon, de la Repentance et de la Réconciliation


15ème anniversaire du 19 septembre 2002 / Les Forces nouvelles placent l'évènement sous le sceau du Pardon, de la Repentance et de la Réconciliation

publié le Mardi 19 Septembre 2017 à 18:49:39

19 septembre 2002 – 19 septembre 2017 : cela fait aujourd’hui 15 ans que les Forces nouvelles ont pris leur responsabilité pour éviter à la Côte d’Ivoire le chaos total, vu que la situation politique et sociale en Côte d’Ivoire s’était profondément détérioré. Quinze (15) ans  après cette révolution du 19 septembre 2002 dont les retombées sont fortement appréciables aujourd’hui, la grande famille des Forces nouvelles  s’est retrouvée ce mardi 19 septembre 2017 à la résidence de son leader le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM. Guillaume Kigbafori Soro,  pour marquer l’évènement.

Placé sous le sceau du Pardon, de la Repentance et de la Recueillement, ce rassemblement de ces dignes fils de la nation s’est particulièrement déroulé dans la méditation et dans le recueillement le plus total. Des pasteurs, des hommes de Dieu et des Imams du Forum national des Confessions religieuses ont animé ce temps de recueillement et d’introspection à travers les thèmes que renferment la Repentance, le Pardon, et la réconciliation, qu’ils ont développé avec brio. Pour ces prières œcuméniques et ces enseignements, ce sont le Révérend Jean-Marie Agbo de l’Eglise Papa Nouveau,  le pasteur Kouamé Bi de l’Eglise Harriste et l’Imam Mohamed Yao qui ont été choisis pour développer ces différents thèmes chers au Président de l’Assemblée nationale, SEM. Guillaume Soro, secrétaire général des Forces nouvelles.

Après les prières œcuméniques, ce fut le tour du Docteur Fatoumata Traoré, Présidente du Comité d’Organisation de ladite Commémoration de monter au pupitre pour faire passer son message. Elle a d’entrée de jeu saluer ce moment de retrouvailles avec ses frères et sœurs de la branche exclusivement politique et civile des Forces nouvelles qui pour elle est un moment de sincérité. Elle a par ailleurs conseillé ses camarades de ne jamais céder à la provocation mais d’œuvrer en tout lieu et à tout moment pour le Pardon et la réconciliation gage de paix durable et profitable aux générations à venir.
Le ministre Alain Lobognon viendra à la suite du docteur Fatoumata Traoré pour entretenir l’assemblée sur le thème ; « Culture et us africains en rapport avec le Pardon et la Réconciliation ». Dans  sa communication, le ministre s’attardera sur le diagnostic des différentes crises depuis 1959 qui ont émaillé la vie politique et militaire de notre pays. Sans oublier de relever la culture innée du Pardon en l’ivoirien. Il citera la culture de l’alliance entre les différentes populations qui peuplent la terre d’Eburnie.
Bref, ce 15ème anniversaire qui est en fait la première commémoration placée sous le sceau du Pardon, de la Repentance et la Réconciliation a été riche en enseignements, en engagements pour une paix durable et en paroles fortes. Dix-huit-neuf (19)  familles de victimes parmi tant d’autres ont tenu à marquer leur présence à cette cérémonie qui s’est déroulée en toute discrétion.
Pour clore cette cérémonie juste avant la prière finale dite par l’Imam, ce sont également 19 adolescents et adolescentes de 15 ans, c’est-à-dire nés en 2002, qui ont procédé de façon symbolique à une lancée simultanée de 19 colombes dans le ciel,  en signe de paix et de réconciliation véritable entre tous les fils et toutes les filles de la Côte d’Ivoire.
Au rang des invités, des chefs traditionnels, des autorités politiques et administratives  et plusieurs membres du corps diplomatique du Mali, de la Mauritanie, de la Chine et du Burkina-Faso qui ont rehaussé ladite cérémonie par leur présence effective ; ce 15ème anniversaire de la rébellion de septembre 2002 qui s’est soldé dans la convivialité et dans la fraternité autour d’un cocktail offert dans les jardins de la Résidence du leader générationnel. Qui n’a pu assister à cette manifestation parce qu’actuellement absent du pays. Toutefois, c’est avec beaucoup d’intérêt qu’il a assisté à cette cérémonie du 15èmeanniversaire de la Révolution du 19 septembre 2002 dont il est et demeure le leader charismatique.
Louis Konan




A la une

agenda du président

+

EDITO

Le Capharnaüm libyen et son Marché des esclaves africains

Le Capharnaüm libyen et son Marché des esclaves africains




TRIBUNE INTERNATIONALE

DE L’INTERET D’UN PARTI UNIFIE

DE L’INTERET D’UN PARTI UNIFIE



Actuellement sur la WEBTV